Chien de maitre

Incarnez un chien ou un humain et travaillez en binôme l'un avec l'autre.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 A la soupe ! [ Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Caly
Membre
Membre
Caly

Balance Chèvre
Nombre de messages : 11
Niveau de RP : Confirmé*
Date d'inscription : 27/04/2010

A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitimeJeu 29 Avr - 18:20

Y'a pas à dire, une vie de chien, ce n'est vraiment pas ce qu'il y a de plus facile.
Aujourd'hui, la journée n'avait pas été riche en découverte : le vendeur de sandwitch habituel se méfiait à présent, et avait répandu à quelques mètres aux environs de son stand un produit élançant une odeur forte de moutarde, que je n'appréciais pas du tout. Il paraîtrait que les humains en utilise souvent pour éloigner les chiens. Comme quoi, ça marche mine de rien.

Ainsi, le midi ne s'était contenté que d'un reste de hamburger croisé dans une poubelle, et d'un bout de pain lancé par un enfant. Ils étaient tous plus différents les uns des autres. Certains lançaient des pierres, d'autres du sable, alors que quelques uns préféraient lancer le peu de nourriture qui leur restaient. A aucun, je ne m'aurais permis de faire du mal.

Enfin, la question n'était pas là. Errant dans les rues, ma cible était bien plus grande, ce soir. Les lampadaires éclairaient les places et les routes, où des passants et des véhicules s'avançaient vivement. Au loin, un restaurant se détacha du paysage. Mon estomac gargouilla de plaisir à cette vue. Battant de la queue, je m'y avançais joyeusement, me rappelant l'odeur des plats qui devait déjà y planer.
Arrivant devant l'enseigne, je continue mon chemin, et contourne la salle où les clients étaient installés et se remplissaient la panse, pour entendre une musique bien plus entraînante : celle des ordres donnés par le chef cuisto du restaurant. Les jeunes apprentis accouraient dans tous les sens, s'affairant à leurs tâches, plus précises les unes que les autres.

Des gonds grincèrent, et je levais les oreilles, alertée. Lentement, je m'y avançais, et m'asseyais devant, alors qu'elle venait de se refermer. Quelques minutes plus tard, alors que les poubelles envahissaient la cour autant de moi, la porte s'ouvrit à nouveau, et un jeune homme posa son regard sur moi. Je pendais la langue, et remuait la queue, joyeuse.
Son expression vira à la surprise, et il appela un instant son chef. Il fit demi tour, et la porte se ferma à nouveau. Je l'observais, silencieuse. Quand, soudain, un autre homme, plus bourru, la poussa violemment, m'adressant un grand sourire.

" Mi perro ! Tu es venu chercher ton dû, hein ? Tiens, ce sera bien plus utile que dans les poubelles. "

Souriante, du moins autant que le pouvais un chien, je lui fis la fête, et saisissait les os qu'il me tendait, reste d'un poulet cuisiné, avant de retourner à son travail. Je regagnais alors ma route, marchant joyeusement, remuant la queue. La salive coulait déjà. Ce restaurant n'ouvrait que le soir.. Et parfois, les restes n'étaient pas toujours suffisants. Mais au moins, j'y trouvais souvent quelque chose pour me rassasier. Tous les matins, les poubelles étaient vidées.

Au bout de quelques minutes, je parvenais au repère que de nombreux canidés connaissaient. Dans un coin habituel, situé sous un escalier, je me couchais, savourant mon repas. Peut être pouvait-il paraître maigre, mais il m'allait très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Rintintin
Rang: Administrateur
Rintintin

Taureau Rat
Nombre de messages : 291
Quartier d'habitation RP : Dans la ville
Métier ou études RP : Juste chien
Niveau de RP : Expert*
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Age du personnage: 2 ans
Amour: Sans
Barre de vie:
A la soupe ! [ Libre ] Left_bar_bleue100/100A la soupe ! [ Libre ] Empty_bar_bleue  (100/100)

A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitimeVen 30 Avr - 16:32

J'avais mis un long moment à me détacher de la corde qui me retenait prisonnier à un arbre dans la forêt. mais finalement, à force de me ruer dessus avec mes crocs, j'avais pu m'en défaire. Un bout pendait toujours à mon cou, mais je m'en fichais. Ce qui comptait, c'est que je puisse me balader à ma guise et c'est exactement ce que je faisais alors.

La journée ne s'était pas passée tellement différemment des autres que je vivais dans la ville depuis la fin de cette captivité dans la forêt. J'avais pourtant déjà eu le temps de prendre de très mauvaises habitudes. En effet, j'étais resté environ une semaine dans la forêt, retrouvant peu à peu mes instincts de loup enfouis au plus profond de moi. Par al suite, la forêt ne me suffisant pas à trouver de la nourriture, j'avais pris le chemin de la ville. Arrivé sur place, j'avais trainé deux ou trois jours dans les rues, cherchant quelques repères. Je me déplaçais principalement la nuit le deux premiers jours, afin de croiser le moins de monde possible et pouvoir profiter des poubelles et de leur contenu qui s'offrait à moi.
Mais maintenant, c'était le quatrième jour déjà et j'étais rodé. J'avais compris depuis longtemps le danger des humains. Hors de question pour moi de me retrouver de nouveau en contact avec eux. J'étais donc le plus discret possible, évitait les endroits trop fréquentés et j'avais découvert par hasard un endroit où les chiens semblaient les seuls à venir.
La veille, j'avais compris que cet endroit était le mieux pour se reposer et c'est là que j'étais justement, attendant que la nuit vienne pour aller chercher ma nourriture.
Mais cette odeur si alléchante de poulet allait bientôt m'enlever cette idée de la tête. Me levant, je m'avance vers le chien ou plutôt la chienne au vu de son odeur, qui est en train de déguster son repas. Il fait sombre dans cet espace de vieux hangar, et bientôt, le blanc de mes crocs se dévoile dans cette semi-obscurité. Un grognement sourd s'élève de ma gorge et je ne pense plus qu'à m'emparer de ce morceau de viande cuisiné par les humains, mais à l'odeur tellement alléchante.


*Trouvez la perle qui se cache en lui.*
A la soupe ! [ Libre ] Signrinti01dc6
Revenir en haut Aller en bas
Caly
Membre
Membre
Caly

Balance Chèvre
Nombre de messages : 11
Niveau de RP : Confirmé*
Date d'inscription : 27/04/2010

A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitimeVen 30 Avr - 17:57

Dans mon coin, je n'avais rien demandé à personne. J'avais rejoins ce lieu, fréquenté par de nombreux canidés, m'installant dans un petit recoin de l'espace, un hangar qui abritait de nombreuses espèces comme la mienne. Silencieuse, je m'étais couchée, posant mon repas devant moi, avant de le savourer comme je me le devais. Après tout, ici, c'était chacun pour soi. Tu sais faire, ou pas, tu meurs de faim ou pas.

Posant la patte sur l'un des os afin de l'élever, j'abattais ensuite mes crocs dessus, le goût des restes de viande coulant doucement sur ma langue. Dans l'obscurité, je dînais donc, ne prêtant pas vraiment attention à ce qui se déroulait autour de moi.
Quand soudain, une odeur s'éleva dans l'air, perturbant celle du repas qui s'offrait à moi en cet instant. Respirant attentivement l'atmosphère, je devinais qu'il ne s'agissait pas d'un humain : les bruits de pattes se rapprochant doucement de mon coin de repos confirmèrent mes pensées.

Rabattant doucement ma patte sur mon butin, je vis alors se dessiner devant une silhouette plutôt imposante, celle d'un autre chien. Que voulait-il. Il ne faisait rien... Je me penchais alors à nouveau lentement sur mon repas, quand un grondement sourd s'éleva à mes oreilles. Relevant la tête, je découvris ainsi de jolis crocs ressortant de la noirceur de l'endroit.
Mon repas. Il voulait mes morceaux de viande. Et puis quoi encore ?

Rapide, je me levais à mon tour, me plaçant vivement devant ma nourriture, babines retroussées, oreilles baissées contre mon crâne, en arrière. Mes crocs ressortirent à leur tour de cette obscurité. Je grognais alors, répondant au chien se trouvant face à moi, lui indiquant que je ne léguerai pas mon dîner aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Manouk
Aboyeur
Aboyeur
Manouk

Bélier Singe
Nombre de messages : 172
Quartier d'habitation RP : //
Métier ou études RP : //
Niveau de RP : Confirmée*
Date d'inscription : 30/06/2005

Feuille de personnage
Age du personnage: 3 Hivers
Amour:
Barre de vie:
A la soupe ! [ Libre ] Left_bar_bleue100/100A la soupe ! [ Libre ] Empty_bar_bleue  (100/100)

A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitimeSam 1 Mai - 16:18

    ( J'espère que je ne dérange pas ? Vu que c'était écrit " libre " ... )

    Le ciel s'assombrissait, délaissant les derniers rayons du soleil pour adopter les ombres de la nuit. Quelques nuages s'accrochaient aux plus hautes villas de la ville, tels des chapeaux hauts de forme coiffant ces têtes aux yeux fenêtres. Le dédale des ruelles se vide de ses habitants bipèdes, qui rentrent dans leurs cavernes en remontant leurs cols. Quand la nuit tombe, on se recroqueville. On ne parle plus. Le silence s'installe, seuls quelques klaxons et crissements de pneus des grandes avenues retentissent, bien loin de ces petites ruelles. Une chauve souris virevolte, il est l'heure pour elle d'aller chercher pitance et dans l'une de ses accrobaties, il faillit atterir au milieu de deux rangées de dents affutées. Un claquement sec retentit, suivit d'un gnognement furieux. Même ces rats volants ne se laissent attraper par ses crocs ! Secouant de dépis sa tête de loup, Manouk reprend sa longue marche. Ce grand chien à l'apparence de loup trottine entre les poubelles. Une longue balafre lui barre le museau, vestige de ses nombreuses batailles. Son pelage touffu est parsemé de nombreuses croûtes, et ses poilds emmêlés lui donnent un air plus âgé que ce qu'il n'est vraiment. Si jeune, et pourtant, la silhouette d'un loubard des rues. Ces rues où il a toujours vécu ...

    Une idée ancrée en tête, Manouk change sans cesse de direction. Il connaît parfaitement ces lieux. Peu à peu, des effluves flottent jusqu'à son museau sensible. La bave dégoulinant de sa langue maintenant sortie, il se met à courir. Il ne s'était pas trompé ... l'immense restaurant vient tout juste de recracher ses détritus. Parmis ces fameux déchets, des restes de viande sont encore fûmants. Un coup de tonnerre ? Non, simplement le ventre de Manouk qui choisit cet instant pour tonitruer face à ce futur repas de roi. Sans aucun soucis de discretion, le jeune chien se jeta sur les sacs qui furent rapidement eventrés, déversant leurs contenu sur le bitume. Avec voracité, il donna ses premiers coups de croc ... avant de se jeter en arrière, toussant et crachant une bave blancheâtre ! Pour empêcher les sdf, et êtres vivants dans la rue de tenter de trouver de quoi se mettre sous la dent dans leurs déchets, ils avaient mis de l'eau de javel en grande quantité sur les poubelles. Fou de rage d'avoir ainsi une nourriture inaccessible malgrè qu'elle soit si proche de lui, Manouk se mit à déchirer conscencieusement toutes les poubelles, éparpillant le plus possible tout ce dont il trouvait ... son moment de folie étant peu discret, un homme de cuisine sortit de l'arrière du restaurant en hurlant, un couteau à la main. Sans aucune hésitation, Manouk lui fit face, évitant de peu le couteau, il saisit entre ses crocs un pan du pantalon de l'homme. Entre le tissus se trouvait un bout de chaire de l'attaquant. Ainsi vengé, Manouk détala.

    Ruminant des insultes dignes du chien des rues qu'il était, l'animal à l'apparence de loup trottina jusqu'au repaire des chiens des rues. Il avait depuis longtemps abandonné l'idée de trouver par soi même de quoi se mettre sous le croc, c'est donc bien décidé à prendre chez les autres qu'il déboula face à deux chiens qui se défiaient déjà. Son regard sombre se posa sur l'imposant berger allemand, qui dévoilait une rangée de dents bien blanches. Manouk, s'il avait lui aussi du sang berger allemand de sa mère, portait du sang loup grâce à son père qui en était un. Moins massif, il savait qu'il était loin de pouvoir l'emporter face à un tel malabar. Ses prunelles enflammées se fixèrent alors sur la jeune chienne noire et blanche qui semblait bien décidée à protéger les restes de poulet qui se trouvaient derrière elle. La détermination est des fois plus forte que la force physique, Manouk l'avait depuis bien longtemps appris. Lassé des combats qu'il avait si souvent mené depuis son enfance, il se dirigea vers un carton, qu'il repoussa négligement. Derrière se trouvait un empilement d'os. Le trésor des chiens des rues ... il en choisit un gros où de beaux reste de moëlles pandouillaient. Il le saisit et bondit sur un paravent.

    Habitué à cette vie, prêt à tout instant à entrer dans un combat, quitte à obstenir quelques blessures en plus, il se mit à ronger cet os. Son regard de braise restait posé sur les deux inconnus auxquels il n'avait même pas adressé la parole, un regard mêlé de moquerie, d'un interêt certain, et d'une assurance ... glaçante.
Revenir en haut Aller en bas
http://crin-de-folie.blogspot.com
Rintintin
Rang: Administrateur
Rintintin

Taureau Rat
Nombre de messages : 291
Quartier d'habitation RP : Dans la ville
Métier ou études RP : Juste chien
Niveau de RP : Expert*
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Age du personnage: 2 ans
Amour: Sans
Barre de vie:
A la soupe ! [ Libre ] Left_bar_bleue100/100A la soupe ! [ Libre ] Empty_bar_bleue  (100/100)

A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitimeDim 2 Mai - 21:35

Cette chienne pensait vraiment pouvoir me faire face ? Elle rigolait. Je continuais de grogner sur elle, de sourds grognements pareils au roulement du tonnerre qui devance la tempête. Si elle pensait pouvoir m'intimider avec si peu d'arguments, elle allait vite être déçue. Cependant, je me laisse distraire par l'entrée d'un nouveau venu dans les lieux. Cet espèce de chien dont l'odeur me rappel plutôt la forêt où j'étais resté un moment semble se croire là comme un roi sur son trône. Il se trompait pourtant si c'est ce qu'il pensait, mais ce malheureux os avec deux morceaux de moelle qui dépasse ne m'intéressait pas du tout. L'odeur qui se dégageait du poulet encore fumant du morceau se situant derrière la chienne m'attirait bien plus.

L'autre animal ne semblant pas vouloir participer à cet échange amical, je me re-concentre totalement sur la chienne. Je me ramasse un peu plus sur moi-même, prêt à bondir à présent. Il ne me faudrait pas longtemps pour atteindre ce morceau de viande, mais la chienne était-là, veillant sur sa pitance. Que faire ? Je n'étais habituellement pas assez cruel pour m'attaquer à une pauvre chienne, mais là, c'était la faim qui tenaillait mon ventre qui parlait.
Je grogne donc encore un moment avant de bondir sur la chienne, crocs dévoilés, qui tentent de s'enfoncer dans la chair qui se cache sous ce poil blanc de ses pattes. Mon poids n'est pas rien, et je l'emporte en partie dans mon élan avant de redresser à nouveau face à elle à quelques mètres seulement.


"Tu ferais mieux de me laisser ce morceau avant que je ne te réduise en charpie."

Je lance discrètement et rapidement un coup d'oeil sur l'autre chien afin de me rendre compte de l'endroit où il se trouve, puis, de nouveau, je fixe toute mon attention sur la chienne.


*Trouvez la perle qui se cache en lui.*
A la soupe ! [ Libre ] Signrinti01dc6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A la soupe ! [ Libre ] Empty
MessageSujet: Re: A la soupe ! [ Libre ]   A la soupe ! [ Libre ] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A la soupe ! [ Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Soupe a la tomate
» LA SOUPE AU PISTOU
» Soupe de citrouille servie en son carosse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chien de maitre :: La ville :: Le repère des chiens de rues-
Sauter vers: